entretien

Les erreurs à éviter en entretien : nos 5 conseils !

Partager l’article : 

Facebook
LinkedIn
Email

Vous arrivez en entretien, le processus n’en est encore qu’à son démarrage, vous le savez ! C’est ici que vous avez l’occasion de gagner des points (ayez confiance en vous et vos compétences!). Nous vous rappelons ici quelques évidences pour ne pas en perdre …

Voici 5 erreurs à éviter lors de vos entretiens afin de mettre toutes les chances de votre côté :  

  • Ne pas (assez) préparer l’entretien au préalable

Un entretien se prépare toujours. Les recruteurs détectent très facilement un candidat qui n’est pas préparé. Cela peut laisser croire qu’il est peu (voir pas du tout) motivé. Mais surtout, en étant préparé, vous êtes très clairement plus impactant !

Préparez les exemples que vous souhaitez utiliser pour vous mettre en avant, et convaincre que vous êtes LE candidat qui correspond au profil recherché.

Il est nécessaire d’anticiper les questions dites « classiques » comme « parlez-moi de vous » (Nous avons un article sur ce sujet https://yeswemove.fr/8962/) ou encore celles qui se rapportent aux qualités et aux défauts. Ces questions se préparent à l’avance afin de ne pas se sentir déstabilisé(e) lors de l’entretien.

Important aussi, mine de rien : il faut être capable d’expliquer chaque point figurant sur le CV. Le recruteur ne vous fait pas passer un interrogatoire sur la totalité dudit CV, mais il semble naturel qu’il attende que vous puissiez parler de tout :p 

 

  • Ne pas connaître (suffisamment) l’entreprise

Trop souvent, encore aujourd’hui, beaucoup de candidats ne se renseignent pas sur l’entreprise. Eh non, lire une annonce ce n’est pas se renseigner sur l’entreprise ! À l’heure où vous avez tout à portée de main grâce à Internet, vous ne pouvez pas vous permettre de ne pas connaître l’entreprise un minimum.

Vous devez impérativement mettre votre costume de Sherlock Holmes et trouver à minima des informations clé sur l’entreprise comme :

  • Activité 
  • Écosystème 
  • Impact sur son secteur 
  • Actualité du moment 
  • Potentielles problématiques qui en découlent 

Pas question de s’arrêter à de simples banalités (chiffre d’affaires, nombre de salariés…) sur l’entreprise dans laquelle vous postulez ! ❌

 

  • Ne pas prendre de note lors de l’entretien

Aller à un entretien d’embauche les mains dans les poches sans prendre de quoi noter peut être  mal perçu, mais assumé. 

« Pourquoi faire ? », me direz-vous, jeune génération, ou moins jeune..

 Pour prendre des notes, jeune Padawan !

Avoir ses notes sous les yeux : des mots clefs, des exemples, ou des questions à poser : quand on est stressé, cela aide et montre une maturité également (si si).

Un recruteur peut également vous demander de faire une synthèse après l’entretien, pour vérifier votre compréhension des enjeux du poste, votre motivation… mais aussi votre capacité de rédaction et votre niveau d’orthographe. 

Aucun piège, si vous avez pris des notes !

Ainsi, n’oubliez pas de venir avec un stylo et un cahier (ou de quoi noter) ! 🙂

 

  • Ne pas poser de question alors que … vous en avez !

Dans la majorité des cas, le recruteur vous demandera si vous avez des questions en fin d’entretien. Et c’est là que la préparation prend tout son sens, car c’est l’étape où vous pourrez lever toutes vos interrogations que vous avez eues lors de la phase de renseignement sur l’entreprise. C’est le moment aussi de réitérer votre intérêt pour le poste convoité.

Cependant, il n’est pas nécessaire d’attendre la fin de l’entretien pour poser toutes vos questions. Nous rappelons qu’un entretien est avant tout un échange, une discussion qui permettra de recruter le candidat qui correspond aux attentes du poste. Le principal, c’est de ne pas partir alors qu’il vous reste des interrogations, des choses qui ne sont pas claires pour vous. 

Vous pouvez par exemple poser des questions pour mieux comprendre les rouages de l’entreprise. Mais attention à ne pas poser de questions dont vous pouvez trouver la réponse en faisant des recherches vous-même. 

Vous pouvez vous intéresser à votre (potentiel) future équipe afin de mieux cerner la culture de l’entreprise ainsi que l’ambiance au travail et vous permettre de vous projeter.

 

  • Le recruteur veut des preuves !

Un recruteur n’est pas censé vous croire sur parole lors d’un entretien ! Il veut tout simplement des preuves (le plus factuel possible).

Ainsi, chaque compétence que vous mettez en avant gagne à être illustrée avec des exemples concrets.
Vous pouvez utiliser la méthode « STAR » qui permet d’illustrer ses propos en 4 étapes :

https://www.facebook.com/photo/?fbid=472575151563726&set=pcb.472580174896557

 

Essayez d’étayer vos dires en apportant également des données chiffrées, ou le plus précises possibles, sur vos résultats.

Le recruteur cherche à vous positionner dans chaque compétence attendue pour le poste. Simplifiez-lui la tâche en illustrant vos propos de manière très précise lors de la présentation de votre expérience professionnelle. 








Nos derniers articles

Métier idéal

Je veux trouver mon métier idéal !

Dans la société actuelle, on entend beaucoup de clichés sur la définition du métier idéal. Et bien laissez-moi vous dire que le

Laisser un commentaire