Cette (nouvelle?) quête de sens au travail, ou un travail qui fait sens.

Partager l’article : 

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur linkedin
LinkedIn
Partager sur email
Email

Réflexion sur un mouvement qui prend de l’ampleur

Depuis plus d’un an, l’épidémie de coronavirus et les mesures décrétées pour tenter de l’endiguer ont bouleversé la vie des Français et certains ont choisi d’opérer des changements plus ou moins radicaux dans leur quotidien. 

Parmi les principaux chiffres de l’enquête de l’OBSOCO sur les nouvelles vies des français (lien), un chiffre interpelle :

2, 6 millions de Français auraient  décidé de changer de travail ou d’orientation professionnelle

 

Trouver un sens à son travail ?

Une enquête de la Dares publiée le 27 mai dernier montre que 30% des actifs qui ont « un travail qui manque de sens et de qualité » ont souffert pendant les 12 derniers mois de troubles du sommeil plusieurs fois par semaine ou presque tous les jours.

Les débats entre défenseurs de la nécessité vitale de trouver du sens au travail et ceux qui défendent l’individualité de chaque situation de vie. 

Bien entendu, cette quête de sens est dynamique et évolue au gré des expériences de vie. 

  • Des événements marquants au travail, comme la réorganisation d’une équipe et en dehors du travail une naissance dans la famille, peuvent amener à réévaluer le sens que l’on donne à son travail.
  • Deux personnes occupant un même métier auront un rapport bien différent avec leur travail. 

Mais les deux dernières années ont a coup sûr précipité une quête d’ “autre chose” pour un nombre de salariés non négligeable.

Il y aura bien sinon un « monde d’après » en tous cas une rupture avec la « vie d’avant » note Guénaëlle Gault, directrice générale de l’Obsoco (Observatoire Société & Consommation)

 

Des décisions, pas encore forcément des actes

Mais recherche de sens, d’épanouissement au travail ne signifie pas forcément changer de vie ou changer sa vie. Et c’est rassurant, non?

Le fait de réfléchir à un futur plus désirable professionnellement, ne signifie pas sauter dans le vide. Ou tout plaquer pour aller élever des chèvres sur le Larzac (quoique…?).

On peut en effet penser, explorer, tester… en toute sécurité, et avant toute prise de décision.

 

Comment réfléchir à un autre futur professionnel ?

Autrement dit, avec un brin de provocation : Pour le trouver, ce sens au travail, encore faut-il (savoir) le chercher !

  • Lire / découvrir les témoignages d’autres personnes qui l’ont fait (“pourquoi pas moi ?!”)

(mais attention, restons-en  à la motivation que peut apporter un “Role Model”. Le risque sinon c’est d’en rester à la lecture de nombreux journaux ou livres de développement personnel. Réfléchir oui, mais ensuite ….décider de son 1er pas)

  •  Solliciter l’avis de son réseau
  •  Envisager une mobilité professionnelle au sein de son entreprise (on connaît déjà les codes, les interlocuteurs… alors vite, rdv carrière avec son RRH pour évoquer les oppotunités
  •  Se mettre en veille active, pour identifier les opportunités sur le marché, voire passer à l’action et postuler. En étant en poste, on prend moins de risques. Je pense que le fait d’être en poste ne rend pas notre candidature plus attirante (#légende). 

 

Finalement, cette quête de sens au travail ne peut se réduire uniquement à une question d’utilité sociale, chaque personne doit réfléchir au sens qu’elle souhaite lui apporter et se réinterroger à différents moments de sa vie », souligne Laurent Sovet, coauteur de « Sens de la vie, sens du travail : pratiques et méthodes de l’accompagnement en éducation, travail et santé » (Dunod, 2019

 

Un point de vigilance : 

Le poste de rêve ne nous tombe pas dans les mains comme cela. Il se construit, en fonction de nos envies, de l’entreprise (ses acteurs et sa culture). Alors, réfléchissez, rêvez mais passez à l’action 🙂

 

Chacun sa route, chacun son chemin …

Vous n’avez pas de job de rêve en tête ? Vous souhaitez changer mais ne savez pas pourquoi ou pour quoi ? franchir le pas vous fait peur, dans une culture pro française encore attachée à la sécurité de l’emploi ?

Connaissez-vous le Bilan de compétences?

Très prochainement, un article sur un bilan qui se réinvente, et vous permet de vous donner du temps de construire ou conforter votre projet pro, un accompagnement sur mesure qui permet de prendre son élan…. avant de prendre son envol 🙂

👉 En attendant : Découvrez le Bilan de compétence collectif, qui mise sur la force du collectif au service d’un projet professionnel épanoui

Nos derniers articles