A la rentrée pas facile d’être le petit nouveau

Partager sur facebook
Partager sur linkedin

Le mois de septembre arrive à grand pas avec ses :

  • fantastiques projets
  • réarrangements de bureau
  • réunions en série
  • et ses….nouveaux arrivants !

Pas simple de débarquer dans une entreprise à ce moment-là quand les échanges à la machine à café sont animés par les changements à venir et les anecdotes de vacances.

Et pourtant, calendrier scolaire oblige, c’est LE moment où les nouveaux sont les plus nombreux.

Alors voici nos 5 astuces pour bien intégrer vos nouveaux talents

 

1.Anticipez 

Eh oui septembre sera full alors prévoyez l’onboarding dès le mois d’août.

  • Préparez le bureau, le matériel
  • Envoyez un mail à votre futur Talent pour lui dire que tout est prêt, que vous l’attendez et surtout lui demander en quoi vous pouvez l’aider
  • Réalisez le planning des premiers jours/ semaines du nouvel embauché: formation, rencontre, déjeuner…

2. Mobilisez

L’intégration d’un nouveau collaborateur n’est pas le fait que du RH et de son manager.

  • Communiquez aux équipes la date d’arrivée et le profil du nouvel entrant. L’humain est la clef de la réussite. Pas la peine d’étaler ses diplômes : ses collègues seront plus intéressés de savoir qu’il aime le foot et fait des macarons comme personne, plutôt que sa mention au bac ou la date d’obtention de son diplôme d’ingénierie à Harvard.
  • Organisez un petit déjeuner d’équipe (l’opportunité pour chacun de raconter ses vacances, de faire le point sur les projets et de lancer ses idées )
  • Encouragez les initiatives individuelles ou collectives. Thomas propose un pique nique sur la plage et un escape game en ville; relayez les infos !

 

3. Prenez en compte la dimension personnelle

Votre nouveau collaborateur arrive d’une autre région/ d’un autre pays? Le changement va au-delà d’un nouveau poste et de nouveau collègue, il doit s’adapter à une nouvelle région, se re-constituer un réseau d’amis, de connaissances…accompagnez-le!

Souvent il n’arrive pas seul, toute la famille l’a suivi dans ce nouveau départ. Notamment son ou sa conjoint.e qui a peut-être dû quitter un emploi qu’il aimait et doit rechercher un emploi mais aussi gérer le nouveau quotidien de la famille.

  • Questionnez votre collaborateur sur ses besoins, ses doutes
  • Accompagnez votre collaborateur et sa famille dans leur intégration.

 

4. Mesurez

Vous avez mis en place toutes les actions précédentes mais l’accompagnement ne s’arrête pas là.

  • Prenez le feedbacks de vos collaborateurs, ce qu’ils ont apprécié, ou non, ce qu’ils amélioreraient
  • Tenez compte de ces retours d’expérience pour faire évoluer ou créer des process d’intégration positifs que vous pourrez mettre en place pour tout nouvel arrivant

 

5. Communiquez

Communiquez sur vos actions en interne et en externe et valorisez ainsi votre marque employeur.

Ce que vous avez fait pour ce dernier arrivant pourrait intéresser d’autres candidats, voire les derniers arrivés dans votre entreprise, qui n’ont pas osé / pris le temps / … de partager avec vous ses besoins.

Vous avez probablement déjà de bonnes pratiques, alors prenez ce temps pour les mettre en place et solliciter les personnes relais dans l’entreprise. L’intégration est une affaire collective !

 

Vous hésitez, vous ne savez par quoi commencer pour faire évoluer vos pratiques ou initier une réelle politique d’onboarding?

Faites appel à un professionnel de l’intégration pour réaliser avec vous un diagnostic, auprès des derniers arrivants, manager et RH. Un excellent moyen de booster vos pratiques et marque employeur interne / externe, et de profiter de la rentrée pour partir sur de bonnes bases.

 

Alors, qu’attendez-vous?

Une bonne pratique à partager: racontez-nous !

Laisser un commentaire